Portée par nos mains, une double exposition fascinante "Sur nos mains", l'histoire de deux chênes

Harlindis et Relindis sont synonymes du haut Moyen Âge, de la vie monastique et du culte des saints, ainsi que de reliques et de processions mystérieuses. "Dans une petite forêt inutile, non loin de la Meuse"... c'est là que le noble Adelhard aurait construit vers 730 un nouveau monastère, qui est rapidement devenu un centre religieux prospère. Depuis des siècles, l'idyllique Aldeneik, le "Vieux Eycke", orne le Maasland. Cette exposition, qui se tient dans la sereine église Sainte-Anne, s'appuie sur des découvertes archéologiques, des objets d'art et des sources historiques uniques pour vous ramener à cette époque révolue et vous faire découvrir un lieu qui a été à l'origine de la société maaslandaise ultérieure. Dans les allées latérales de l'église Sainte-Catherine, en plus de ces objets rares et précieux, vous pouvez également jeter un coup d'œil aux reliques d'Harlindis et de Relindis, qui sont normalement vénérées dans d'autres lieux de culte. L'exposition jette un nouvel éclairage sur ces objets mystérieux et sur la signification des saints, le commerce des restes humains et ce que les reliques nous apprennent sur le passé et le présent.

Exposition double Porté à la main (en Français)

 

 

Trouvez-vous cela intéressant?

Partagez-le ici
Hamontweg
3680 Aldeneik Comment arriver ici?
De à

van 13:00 tot 16:30 uur